Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les réactions courroucées tombent après que Damas a annoncé lundi utiliser des armes chimiques en cas d'"intervention militaire". Washington a enjoint la Syrie de ne pas avoir recours à de telles armes et Bruxelles s'est dite "profondément inquiète". Par ailleurs, l'UE a serré la vis à son embargo sur les armes.

Les Etats-Unis ont mis en garde le régime syrien, lui suggérant de ne "même pas penser une seule seconde à faire usage d'armes chimiques", a dit le porte-parole du Pentagone George Little.

Même son de cloche sur les rives de la Tamise, où le chef de la diplomatie William Hague a déclaré qu'"il est inacceptable de dire qu'ils pourraient utiliser des armes chimiques, dans quelque circonstance que ce soit".

Le régime syrien a indiqué n'utiliser son arsenal d'armes chimiques qu'en cas d'"agression" des Occidentaux, a mis en garde lundi le ministère des Affaires étrangères, reconnaissant pour la première fois publiquement la détention par la Syrie d'armes chimiques.

Embargo contre les armes renforcé

Concernant les armes, l'Union européenne (UE) a décidé de renforcer son embargo. La nouvelle réglementation obligera les Etats membres de l'UE à perquisitionner les navires situés dans leurs eaux territoriales et les avions dans leurs aéroports, s'ils sont soupçonnés de transporter des armes vers la Syrie.

A l'issue de la réunion, les ministres européens des Affaires étrangères ont également décidé de geler les actifs et d'interdire de voyage 26 nouvelles personnes liées au régime de Bachar al-Assad, la majorité appartenant à l'armée.

Sur le plan économique, les entreprises européennes ne pourront plus commercer avec trois nouvelles entités syriennes. Selon le ministre luxembourgeois Jean Asselborn, la décision aura pour conséquence d'interdire à la compagnie SyrianAir d'atterrir en Europe.

Bruxelles a par ailleurs doublé son aide humanitaire aux réfugiés qui affluent aux frontières syriennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS