Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Arabie saoudite et les autres membres de coalition "cherchent continuellement à améliorer leur professionnalisme militaire et leur autosuffisance" (archives).

KEYSTONE/EPA/YAHYA ARHAB

(sda-ats)

Les Etats-Unis vont mettre fin au ravitaillement en vol des avions de la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite au Yémen. La coalition estime être en mesure de le faire de manière indépendante.

C'est l'agence de presse officielle saoudienne SPA qui a annoncé ce développement. "Récemment, le royaume et la coalition ont accru leur capacité de mener indépendamment le ravitaillement en vol au Yémen", écrit-elle. "En conséquence, en consultation avec les Etats-Unis, la coalition a demandé la cessation du soutien au ravitaillement en vol pour ses opérations au Yémen", a-t-elle ajouté.

Le Pentagone a aussitôt approuvé cette mesure. "Nous soutenons la décision du Royaume d'Arabie saoudite, après des consultations avec le gouvernement américain, d'utiliser les capacités militaires propres de la Coalition pour effectuer les ravitaillements en vol en soutien de ses opérations au Yémen", a déclaré le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis dans un communiqué.

M. Mattis a précisé que les Etats-Unis allait poursuivre son rôle pour aider la coalition arabe et les forces yéménites à limiter les pertes civiles et à étendre le déploiement de l'aide humanitaire.

Cette aide, déjà critiquée à Washington, était devenue encore plus controversée depuis le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, imputé à de hauts responsables du royaume et qui a terni l'image de Ryad.

Des parlementaires américains, démocrates comme républicains, ont exigé que Washington prenne des mesures "immédiates", "y compris en mettant fin au ravitaillement des avions de la coalition saoudienne", faute de quoi ils menaçaient de faire adopter des mesures au Sénat.

Assaut sur Hodeida

Après l'échec en septembre d'une médiation de l'ONU pour trouver un règlement politique, la coalition a annoncé la reprise de l'assaut sur le port stratégique Hodeida (ouest), qui s'est intensifié depuis le 1er novembre. La bataille pour reprendre Hodeida aux rebelles chiites Houthis menace les efforts de paix des Etats-Unis et de l'ONU, qui espère pouvoir convoquer des pourparlers d'ici la fin de l'année.

La coalition "espère voir la fin de l'agression des milices Houthis soutenues par l'Iran contre le peuple yéménite et contre des pays de la région, notamment la menace des missiles balistiques et des drones", écrit SPA.

"Nous sommes tous concentrés sur le soutien à une résolution du conflit, menée par l'envoyé spécial de l'ONU Martin Griffith", a de son côté assuré Jim Mattis dans son communiqué.

"Les Etats-Unis et la coalition prévoient de collaborer au renforcement des forces yéménites légitimes pour défendre le peuple yéménite, sécuriser les frontières de leur pays, et contribuer à contrer les efforts d'Al-Qaïda et du groupe Etat islamique (EI) au Yémen et dans la région", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS