Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'organisation Al-Qaïda n'est probablement plus en mesure de mener des attaques de l'ampleur des attentats du 11 septembre 2001, ont estimé vendredi des responsables du renseignement américain.

Une attaque au moyen d'armes chimiques, biologiques ou utilisant de l'uranium appauvri est également hautement improbable au cours de l'année qui vient, a ajouté Robert Cardillo, directeur adjoint du renseignement national.

Cardillo et d'autres responsables américains qui ont tenu à rester anonymes jugent qu'un an après la mort d'Oussama Ben Laden, le "noyau dur" d'Al Qaïda subit le contre-coup du "printemps arabe", qui a marginalisé selon eux les islamistes prônant la lutte armée.

La principale source de préoccupation actuelle du contre-terrorisme américain est un "loup solitaire", un extrémiste présent de longue date sur le sol américain qui pourrait se radicaliser grâce à internet ou au sein d'un petit groupe et éventuellement passer à l'acte.

ATS