Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'argent de l'UNWRA sert notamment à payer les salaires dans les écoles et le système de santé en Jordanie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza (image d'illustration).

KEYSTONE/EPA/ALAA BADARNEH

(sda-ats)

Les Etats-Unis n'ont envoyé que 60 millions de dollars à l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), a déclaré mardi un responsable du département d'Etat. Leur contribution volontaire est censée s'élever au total à 125 millions.

Les Etats-Unis ont adressé mardi une lettre à cette agence confirmant une partie de leur contribution volontaire. "Sans cet argent", destiné notamment à payer les salaires dans les écoles et le système de santé en Jordanie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, "les opérations de l'UNRWA étaient menacées", a expliqué le responsable du département d'Etat.

Pour autant, plus de la moitié de l'enveloppe totale, soit 65 millions de dollars, "vont être retenus" jusqu'à nouvel ordre, a-t-il ajouté. "Il faut revoir en profondeur la manière dont l'UNRWA fonctionne et son financement", a estimé ce responsable, demandant à d'autres pays de contribuer davantage.

Ce responsable a rappelé que les Etats-Unis étaient depuis "des décennies" le plus gros donateur de cette agence, dont les financements provenaient ces dernières années à 30% de Washington. "Comme pour l'ONU en général, il ne faut pas demander aux Etats-Unis de contribuer de manière disproportionnée", a-t-il insisté, "il est temps de changer".

Inquiétude de Guterres

Après avoir décidé en décembre de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, provoquant la réprobation de la communauté internationale et la colère des Palestiniens, le président Donald Trump avait menacé début janvier de couper l'aide financière américaine à ces derniers s'ils refusaient de discuter avec Washington d'une solution pacifique au conflit.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres avait fait part mardi, avant l'annonce de la décision américaine concernant l'UNRWA, de sa "grande inquiétude". Il avait estimé que la fin des financements américains provoquerait "un problème très très important".

"L'UNRWA n'est pas une institution palestinienne", mais "une institution de l'ONU" et elle "fournit des services vitaux" aux réfugiés, avait-il insisté. Il avait exhorté Washington à confirmer sa contribution.

Les Etats-Unis aident les Palestiniens de manière bilatérale à hauteur de 319 millions de dollars (chiffre datant de 2016) via leur agence de développement USAID. A cela se sont ajoutés 304 millions de dollars d'assistance versés par Washington aux programmes de l'ONU dans les Territoires palestiniens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS