Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Forfait aux Jeux en raison de douleurs dorsales, Stan Wawrinka n'a pas encore retrouvé l'essentiel de ses moyens. Sa défaite à Cincinnati devant Grigor Dimitrov l'atteste.

Battu 6-4 6-4 par le Bulgare en huitième de finale du Masters 1000 de l'Ohio, Stan Wawrinka a été très loin d'évoluer au niveau qui doit être le sien. Son premier match contre l'Américain Jared Donaldson (ATP 122) l'avait laissé deviner. Avec un pourcentage de réussite en première balle de 48 % et 11 coups gagnants contre 28 fautes directes, le Vaudois n'était pas vraiment armé pour s'opposer à un Dimitrov (ATP 34). D'autant plus que le Bulgare semble à nouveau apaisé depuis qu'il s'est placé sous la férule de Dani Vallverdu, l'ancien mentor d'Andy Murray et de Tomas Berdych.

Avant de concéder un premier break à 4-4 pour perdre le fil de son tennis et s'incliner une quatrième fois de rang devant Dimitrov, Stan Wawrinka avait mené aux points en début de rencontre. Le scénario de ce huitième de finale aurait pu s'écrire autrement si Dimitrov n'avait pas frappé un ace sur une balle de 5-3, l'unique balle de break pour Wawrinka de la rencontre.

Stan Wawrinka bénéficie désormais de dix jours pour monter en puissance avant le grand rendez-vous de l'US Open. A New York, où il a atteint à deux reprises les demi-finales en 2013 et en 2015, le no 4 mondial se droit de frapper un grand coup. Pour à la fois assurer sa qualification pour le Masters et pour rappeler qu'il demeure l'un des cinq meilleurs joueurs au monde.

C'est donc sur les épaules de Timea Bacsinszky que reposent les derniers espoirs suisses en simple à Cincinnati. La Vaudoise affronte tout à l'heure la Russe Svetlana Kuznetsova.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS