Toute l'actu en bref

Stan Wawrinka a franchi l'obstacle Gaël Monfils à Roland-Garros. Le Vaudois s'est imposé 7-5 7-6 (9/7) 6-2 face au Français pour atteindre les quarts de finale, où il en découdra avec Marin Cilic.

Stan Wawrinka s'est montré solide, trop solide pour Gaël Monfils lundi sur le Central parisien. Les deux premières manches ont certes été accrochées, mais sans que le no 3 mondial ne semble vraiment en danger. Le joueur de St-Barthélemy a constamment dicté le jeu face à un adversaire qui n'avait que son jeu de défense à lui opposer et qui, tôt ou tard, allait forcément lâcher prise. C'est d'ailleurs ce qui est arrivé dans le troisième set, lorsque le Français, à bout de forces, n'a plus existé.

Plus percutant et plus costaud physiquement, Stan Wawrinka s'est aussi imposé grâce à sa meilleure gestion des points importants. Le vainqueur de l'édition 2015 a été impeccable dans les moments chauds, à l'image du tie-break de la deuxième manche ou des nombreuses balles de break qu'il a dû écarter (2/13 converties seulement pour le Français). A l'inverse, Gaël Monfils s'est sabordé sur certains points capitaux. N'a-t-il pas offert le premier set en enchaînant une grosse erreur à la volée, puis une double faute à 5-6 sur son service ?

A la décharge du Parisien, il a payé son manque de compétition, lui qui a peu joué cette année en raison d'une nouvelle blessure au genou. Et si Stan Wawrinka a aussi longtemps cherché la confiance ce printemps, il a fini par la retrouver au bon moment comme en témoignent ses huit victoires consécutives, glanées entre le Geneva Open et son début de Roland-Garros.

Vainqueur en 2h43 d'un match plaisant à suivre, mais parfois décousu en raison du vent, Stan Wawrinka s'est donc qualifié pour les quarts de finale. Presque la routine pour un joueur qui, fort de sa capacité à se sublimer dans les tournois majeurs, a atteint ce stade de la compétition pour la quinzième fois de sa carrière, la quatrième fois à Roland-Garros.

Pour aller encore plus loin, Stan Wawrinka devra se débarrasser mercredi de Marin Cilic. Le Croate (no 7) a écarté le Sud-Africain Kevin Anderson (ATP 56), touché à la cuisse gauche et contraint à l'abandon alors qu'il était mené 6-3 3-0.

Au vu de sa forme du moment et de son vécu en Grand Chelem, Stan Wawrinka partira favori contre Marin Cilic, et d'autant plus qu'il mène largement dans les face-à-face (11-2). Les rencontres entre les deux hommes sont néanmoins souvent serrées, à l'image de leur finale de l'année dernière au Geneva Open, remportée 6-4 7-6 (13/11) par le Vaudois.

Il ne faut pas non plus oublier que Marin Cilic, dans un bon jour, peut devenir injouable. Autre raison de se méfier, le vainqueur de l'US Open 2014 a fait forte impression jusqu'ici à Roland-Garros: il n'a pas concédé le moindre set, et même pas lâché plus de trois jeux par manche.

ATS

 Toute l'actu en bref