Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme l'an dernier, Stan Wawrinka a été sorti d'entrée sur le gazon du Queen's. Le no 3 mondial s'est incliné 7-6 (7/4) 7-5 face à Feliciano Lopez (ATP 32) au 1er tour du tournoi londonien.

La tâche du Vaudois s'annonçait délicate pour ses premiers pas de la saison sur herbe, et elle le fut. Finaliste malheureux dimanche dernier sur cette surface à Stuttgart, Feliciano Lopez lui a en tout cas rappelé une évidence: tout se joue sur un ou deux points lorsque l'on évolue sur gazon.

Dans le premier set, Stan Wawrinka a commis l'irréparable sous la forme d'une double-faute qui permettait à son adversaire de mener 5/3 dans le tie-break. Feliciano Lopez concluait cette manche initiale grâce à un coup droit quasi miraculeux, alors que son adversaire avait pourtant réussi un remarquable lob de défense.

Stan Wawrinka a également eu sa chance dans le deuxième set. Il se procurait ainsi deux balles de break - ses deux seules de la journée - à 3-3. Mais si le finaliste du dernier Roland-Garros n'a pas grand-chose à se reprocher concernant la première, il regrettera en revanche d'avoir manqué un passing shot de coup droit qui semblait pluôt aisé à négocier sur la seconde.

Feliciano Lopez a, en revanche, su saisir les rares opportunités qui se sont offertes à lui. La Madrilène de 35 ans s'offrait ainsi une balle de match en poussant Stan Wawrinka à la faute sur un puissant passing joué sur l'homme. Et la chance était de son côté sur le point suivant, la bande du filet feinant son retour de revers slicé pour le transformer en amortie gagnante.

Pour Stan Wawrinka, la collaboration avec l'ancien coach de Roger Federer Paul Annacone n'a donc pas démarré de manière idéale. Le Vaudois est, il est vrai, à la peine sur herbe depuis ce quart de finale de Wimbledon 2015 perdu 11-9 au cinquième set face à Richard Gasquet: il n'a gagné qu'un seul de ses quatre derniers matches joués sur cette surface, l'an dernier à Wimbledon face à l'Américain Taylor Fritz. Il a dix jours devant lui pour trouver ses marques avant la quinzaine de Church Road (3-16 juillet).

Murray et Raonic également battus

Le tournoi londonien a d'ailleurs perdu ses trois premières têtes de série mardi. Quintuple lauréat et double tenant du trophée, Andy Murray a connu une élimination des plus surprenantes face au "lucky loser" Jordan Thompson (ATP 90). Le no 1 mondial s'est incliné 7-6 (7/4) 6-2 devant l'Australien de 23 ans, subissant ainsi un nouvel échec cuisant alors qu'il avait relevé la tête à Roland-Garros (défaite en cinq sets face à Stan Wawrinka en demi-finale) après un début de saison compliqué.

Battu par l'Ecossais en finale au Queen's puis en finale à Wimbledon l'an dernier, Milos Raonic (ATP 6) a connu le même sort. Tête de série no 3 du tableau, le Canadien a été battu 7-6 (7/5) 7-6 (10/8) par l'Australien Thanasis Kokkinakis (ATP 698), qui a repris la compétition en mai après une absence de 22 mois due à des blessures à répétition.

ATS