Navigation

Wawrinka domine un pâle Istomin en trois sets

Ce contenu a été publié le 30 juin 2014 - 17:43
(Keystone-ATS)

Stan Wawrinka (no 5) et Roger Federer (no 4) n'ont plus qu'un match à remporter avant de se défier en quart de finale à Wimbledon. Le Vaudois s'est hissé au 4e tour en battant Denis Istomin.

Le champion d'Australie s'est imposé 6-3 6-3 6-4 en 1h27' face à l'Ouzbek (ATP 45) dans un match prévu samedi mais reporté en raison de la pluie. Il n'a ainsi pas trop gaspillé d'énergie dans l'optique du défi qui l'attend sur le gazon londonien: il devra prendre la mesure de Feliciano Lopez (no 19) mardi s'il entend retrouver mercredi Roger Federer, dont le 8e de finale face à Tommy Robredo (no 23) s'annonce plus aisé.

Agressif en tout début de partie, Denis Istomin n'a pas pu défendre bien longtemps ses chances face à Stan Wawrinka. L'Ouzbek a rapidement manqué de tonicité. Il faisait appel au médecin au milieu du deuxième set, mais ne parvenait pas à retrouver l'énergie nécessaire pour tenir le rythme imposé par son adversaire. Stan Wawrinka eut le mérite de ne jamais desserrer son étreinte, faisant preuve d'une belle efficacité tant au service qu'à la relance.

Denis Istomin (27 ans), qui a la particularité d'être entraîné par sa mère, avait pourtant pris un départ idéal face à un Stan Wawrinka pas encore à son affaire. L'Ouzbek se procurait ainsi trois balles de break à 0/40 dans le quatrième jeu. Mais Stan Wawrinka écartait le danger avec panache, armant deux aces et un service gagnant pour prendre définitivement la main.

Stan Wawrinka figure ainsi pour la troisième fois en 8e de finale à Wimbledon, le seul tournoi du Grand Chelem dans lequel il n'a jamais dépassé ce stade de la compétition. Stoppé par Marat Safin en 2008 puis par Andy Murray en 2009, il aura l'occasion de rectifier le tir mardi. Le no 3 mondial devra faire preuve d'autorité sur son engagement et, surtout, de patience: il sait que les occasions de faire le break seront sans doute très rares.

Quart de finaliste en 2005, 2008 et 2011 à Wimbledon, Feliciano Lopez s'est montré intraitable sur son service lundi face à John Isner. Auteur de 34 aces (contre 52 pour l'Américain!), le gaucher espagnol s'imposait 6-7 7-6 7-6 7-5, signant l'unique break de cette rencontre dans l'avant-dernier jeu. Il est en pleine confiance, lui qui atteint la finale sur le gazon du Queen's avant de conquérir le titre à Eastbourne juste avant cette quinzaine.

Stan Wawrinka possède néanmoins un arsenal plus complet que celui de John Isner. Plus solide en défense que l'Américain, il est capable de faire redescendre Feliciano Lopez de son nuage. Il l'a d'ailleurs battu à trois reprises en cinq affrontements. Mais le Vaudois devra absolument prendre l'échange à son compte face au Madrilène, dont le revers n'offre pas toujours toutes les garanties.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.