Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka (no 3) a joué à se faire peur au 2e tour à Roland-Garros. Il a néanmoins assuré l'essentiel en passant l'épaule en trois sets face à Taro Daniel (ATP 93)

Le tenant du titre s'est difficilement imposé 7-6 (9/7) 6-3 6-4 devant le Japonais, qui a bénéficié de deux balles de premier set à 6/4 dans le tie-break et a compté un break d'avance dans la troisième manche. "J'ai su être plus dur avec moi-même sur les fins de set", s'est-il réjoui.

"Je suis très heureux d'avoir pu gagner en trois manches", a lâché Stan Wawrinka juste après ce match. Il s'en est cependant fallu de peu: "coupable" de n'avoir converti que 4 des 17 balles de break qu'il s'est procurées et d'avoir commis pas moins de 40 fautes directes dans des conditions il est vrai difficiles en raison du vent, il s'est mis tout seul en danger.

Le Vaudois s'est ainsi montré trop attentiste dans le premier set, après avoir manqué cinq opportunités sur ses deux premiers jeux de retour. Dos au mur à 4/6 dans le jeu décisif, il serrait cependant sa garde dans le "money time", poussant Taro Daniel (23 ans) à la faute au moment d'écarter une première balle de set avant d'armer deux aces consécutifs pour renverser la vapeur. Il concluait cette manche sur sa deuxième balle de set, d'un smash rageur.

Plus serein dans une deuxième manche qu'il commença et conclut sur un break, Stan Wawrinka retombait dans ses travers à l'entame du troisième set. Il perdait ainsi les 10 premiers points de cette manche, concédant son service d'entrée pour se retrouver logiquement mené 2-4. Le Vaudois retrouvait alors ses esprits pour remporter au forceps les quatre derniers jeux du match, concluant la partie en armant un 62e coup gagnant.

Stan Wawrinka est bien conscient qu'il ne pourra pas se permettre les mêmes sautes de concentration en 16e de finale, où il se mesurera au solide Français Jérémy Chardy (no 30). "Je suis prêt à augmenter mon niveau de jeu au 3e tour", a assuré le vainqueur du Geneva Open, qui possède un certain ascendant psychologique sur le Palois puisqu'il a remporté leurs quatre premiers affrontements.

ATS