Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka (no 23) n'a pas tenu le choc physiquement dans son 1er tour à Roland-Garros. Le Vaudois s'est incliné 6-2 3-6 4-6 7-6 (7/5) 6-3 devant Guillermo Garcia (ATP 64), après 3h30 de lutte.

La déception est de mise pour le Vaudois de 33 ans, qui jouait simplement son onzième match de l'année. Il avait largement les moyens de s'imposer en quatre sets face à l'Espagnol, qui l'avait déjà battu à Paris au même stade de la compétition en 2014. Seulement, il n'est pas parvenu à porter l'estocade alors qu'il avait signé le break pour mener 3-2 dans la quatrième manche et qu'il jouait du bon tennis.

Stan Wawrinka s'est pourtant ressaisi après avoir vu son adversaire recoller à 3-3 dans ce set. Mais il n'a pas su saisir sa chance par la suite, manquant deux balles de break à 4-4 et une autre à 5-5. Sans doute conscient que la cinquième manche serait de trop pour son organisme, il a pris tous les risques dans le jeu décisif, mais s'est alors montré trop imprécis dans ses attaques.

Sur la corde raide, le Vaudois a résisté tant bien que mal dans le cinquième set, effaçant deux balles de break à 1-1. Mais il a concédé son service dès le cinquième jeu, manquant alors totalement un smash après rebond. Et il n'est jamais parvenu à mettre Guillermo Garcia-Lopez en danger sur son engagement dans la dernière manche, ne marquant que trois points à la relance. "Au quatrième set, je commençais déjà à coincer un peu physiquement. Et il y a encore des choses que je n'ai pas pu faire à l'entraînement. Mentalement, c'est difficile quand on voit que sur le plan physique on est encore un peu à la traîne", a-t-il souligné.

Stan Wawrinka a néanmoins quelques motifs de satisfaction à l'issue de cette rencontre, la première dans laquelle il est allé au-delà des quatre sets - et des trois heures de jeu - depuis sa demi-finale gagnée l'an dernier à Paris face à Andy Murray. Il a dans l'ensemble livré un match solide, réussissant de très belles choses sans connaître trop de hauts et de bas. Il a pourtant pu craindre le pire lorsqu'il a dû faire appel au kiné dans le septième jeu du match. "Quelque chose s'est bloqué. Mais cela n'avait rien à voir avec mon problème au genou gauche, qui va mieux", a-t-il expliqué.

Pas de classement protégé

Cet échec ne sera pas sans conséquence sur le plan comptable pour Stan Wawrinka, qui avait 1200 points à défendre après s'être hissé en finale l'an dernier à Roland-Garros. Il se retrouvera ainsi au-delà de la 250e place mondiale à l'issue de cette quinzaine. Son statut d'ex-no 3 mondial et de vainqueur de Grand Chelem devrait toutefois lui permettre d'obtenir des invitations pour les tournois qui suivront Wimbledon, où il figure dans l'Entry List. "Mais si je dois disputer des tournois Challenger, ce ne sera pas un problème. Je sais d'où je reviens, et je sais que j'ai encore besoin de temps", a-t-il glissé

Stan Wawrinka a par ailleurs expliqué ne pas avoir demandé à bénéficier d'un classement protégé à la suite de sa blessure au genou gauche qui l'a tenu éloigné des courts pendant neuf mois au total. "Je ne sais même pas comment cela fonctionne", a-t-il concédé, assurant ne pas se soucier de son classement. "Mon niveau de jeu est plus proche de mon classement actuel que du prochain. Je me sens prêt à gagner ce genre de matches accrochés. J'ai juste besoin de victoires difficiles pour continuer à progresser", a-t-il encore déclaré.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS