Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka a renoncé à toucher sa garantie financière à Marseille.

Touché au genou gauche, le Vaudois a été contraint à l'abandon dès son entrée en lice face au Biélorusse Ilya Ivashka. Il a demandé au directeur du tournoi Jean-François Caujolle de reverser une partie du montant à des associations s'occupant d'enfants.

"ll était effondré, abattu", explique Jean-François Caujolle sur le site internet de L'Equipe. "Il pense qu'il a encore de très bons moments à vivre. Est-ce qu'il a recommencé trop tôt ? Je ne sais pas. Mais il était effondré, il ne pensait pas qu'il y aurait ce retour en arrière", poursuit le patron du tournoi phocéen. "Il y a une partie (de la garantie) partie qui va rester à l'organisation et une partie vers des associations. C'était le souhait de Stan et je trouve que c'était bien. (...) Ça va faire environ 60'000 euros, ou un peu plus, pour différentes associations."

L'Equipe rappelle que Stan Wawrinka est coutumier du fait à Marseille. Il avait ainsi déjà voulu rendre sa garantie en 2016, alors qu'il s'était pourtant incliné au stade des quarts de finale. Mais "je n'avais pas accepté" souligne Jean-François Caujolle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS