Toute l'actu en bref

Stan Wawrinka (no 3) a atteint pour la dixième fois de sa carrière le stade des 16es de finale à Roland-Garros.

Le vainqueur de l'édition 2015 s'est imposé avec la manière jeudi au 2e tour face au redoutable Ukrainien Alexandr Dolgopolov (ATP 89), qui lui a offert une superbe réplique sur le court Philippe-Chatrier avant de s'incliner 6-4 7-6 (7/5) 7-5. Il se mesurera samedi au prochain tour à un joueur au moins aussi talentueux - et peut-être plus imprévisible encore - qu'Alexander Dolgopolov: l'Italien Fabio Fognini (no 28).

Stan Wawrinka affiche un bilan favorable (4-1) face à "Fogna", dont la compagne Flavia Pennetta a donné naissance à leur premier enfant il y a quelques jours seulement. Il a gagné leurs deux duels livrés sur terre battue et a remporté aisément (6-2 6-3 6-2) leur plus récent affrontement à Palexpo en septembre 2014 en demi-finale de la Coupe Davis.

En lice pour la 13e fois dans le tableau final à la Porte d'Auteuil, Stan Wawrinka figure pour la 35e fois au rendez-vous du 3e tour en 49 participations - consécutives - à des tournois majeurs. Il n'a échoué qu'à trois reprises avant ce stade de la compétition lors des 18 levées du Grand Chelem disputées depuis janvier 2013, et n'a par ailleurs jamais été sorti au 3e tour durant cette période faste.

La maîtrise de Wawrinka

Le Vaudois (32 ans) a témoigné d'une grande efficacité dans le "money time" face à Alexandr Dolgopolov, capable des accélérations les plus soudaines tant en revers qu'en coup droit mais parfois inconstant. Il a ainsi su serrer sa garde alors que le premier set, dans lequel il avait mené tranquillement 3-0 puis 4-1, semblait lui échapper: il parvenait à écarter trois balles de break à 4-4, et forçait la décision en s'emparant du service adverse dans le jeu suivant.

Auteur d'un somptueux revers gagnant armé le long de la ligne sur le dernier point du set initial, Stan Wawrinka a surtout su durcir le ton quand il le fallait face à un Alexandr Dolgopolov qui aime faire la différence en deux ou trois coups de raquette. Il a parfaitement maîtrisé son sujet dans le crucial tie-break du deuxième set, où il a armé trois services gagnants puis un ace pour conclure.

Stan Wawrinka a également dû batailler dans un troisième set où Alexander Dolgopolov a pu recoller à 3-3 après avoir concédé le break d'entrée. Dos au mur au moment de servir à 4-5, le Vaudois a su élever à nouveau son niveau de jeu pour faire cette fois-ci la différence avant le tie-break: il lâchait un énorme coup droit le long de la ligne pour signer un quatrième break dans le onzième jeu, et concluait dans la foulée après 2h34' d'une superbe bataille.

ATS

 Toute l'actu en bref