Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Weltklasse n'a pas accouché de grandes performances. Six champions du monde ont confirmé leur statut et Almaz Ayana a assis sa prise de pouvoir sur le 3000 m en dominant sa rivale Genzebe Dibaba.

Shelly-Ann Fraser-Pryce a dominé son sujet sur la ligne droite. La double championne olympique et récente championne du monde est descendue sous les 11 secondes avec un chrono de 10''93. Vainqueur à l'applaudimètre, Mujinga Kambundji n'a jamais pu entrer dans la course. Habituellement explosive sur ses premiers appuis, la Bernoise a signé le plus mauvais temps de réaction (0''168) et a terminé à la neuvième et dernière place (11''51).

Parmi les médaillés d'or en Chine, l'Allemande Christina Schwanitz a remporté le concours du lancer du poids avec un jet à 19m91. Zuzana Hejnova s'est imposée sur le 400 m haies en 54''47, Greg Rutherford a enlevé la longueur avec un bond à 8m32 et le Kényan Asbel Kiprop a gagné le 1500 m en 3'35''79. Et Sergey Shubenkov a avalé le 110 m haies en 13''14. Si l'on ajoute le Canadien Barber à la perche la veille, cela fait six champions du monde qui ont "défendu" leur titre avec succès.

Très attendu après son exploit pékinois et ses 43''48 sur le tour de piste, le nouveau champion du monde Wayde van Niekerk (44''35) n'a pas pu se débarrasser de la concurrence. Le Sud-Africain a dû s'avouer vaincu devant LaShawn Merritt (44''18) et Kirani James (44''28). Parti lentement, le prodige de Bloemfontein a peut-être trop calculé ses efforts. Revenu en boulet de canon dans les cent derniers mètres, il lui a manqué quelques foulées pour dépasser ses deux adversaires.

Le 3000 m féminin a permis de constater que la course phénoménale de l'Ethiopienne Almaz Ayana à Pékin sur le 5000 m ne devait rien au hasard. Face à sa meilleure ennemie et compatriote Genzebe Dibaba, Ayana a fait parler son finish en décrochant la recordwoman du monde du 1500 m dans les 200 derniers mètres pour couper la ligne en 8'22''34 avec un record du meeting à la clef. Irrésistible sur la fin, Ayana s'affirme comme une rivale de taille pour une Genzebe Dibaba qui n'aime vraiment pas qu'une compatriote vienne interférer dans son plan de marche. Les prochains duels promettent déjà beaucoup.

ATS