Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Golf - Lee Westwood a pris la tête du Masters d'Augusta, le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. Favoris, Tiger Woods et Rory McIlroy n'ont, en revanche, pas brillé.
L'Anglais, toujours en quête de son premier Majeur, a bouclé ce premier parcours avec une carte de 67, à 5 coups sous le par, McIlroy avec une carte de 71 et Woods et une carte de 72. No 3 mondial, Westwood devance d'un coup le Suédois Peter Hanson et le Sud-Africain Louis Oosthuizen, auteur de quatre birdies sur les cinq derniers trous, et de deux coups un groupe de six joueurs, avec trois Européens et trois Américains.
"Je prends les choses de façon très relax cette semaine, explique Westwood, deuxième à Augusta en 2010 derrière Phil Mickelson. C'est la treizième fois que je joue le Masters, je connais le parcours et ça m'enlève de la pression."
Pour sa part, Tiger Woods a vécu une journée en dent de scie en alternant des coups qui l'ont mis en position délicate, notamment depuis les départs, des coups de récupération exécutés avec brio ainsi qu'une bonne prestation au putting. "J'ai frappé certains des pires coups de ma carrière mais je n'ai rien lâché et je me suis accroché en parvenant à rester patient", explique l'Américain. Woods lorgne à Augusta un 15e titre du Grand Chelem -et une 5e veste verte- afin de se rapprocher du record de Jack Nicklaus (18).
Le Nord-Irlandais McIlroy a pris de son côté le pire des départs avec un double bogey dès son premier trou. Il a également trouvé un obstacle d'eau au trou no 13 mais a pu finir sur deux birdies consécutifs pour redresser la barre.
L'an dernier, McIlroy comptait quatre coups d'avance à l'entame du dernier tour à Augusta mais s'était écroulé pour laisser la victoire au Sud-Africain Charl Schwartzel, qui a rendu une carte dans le par.
Le no 1 mondial Luke Donald, qui comme son compatriote Westwood court toujours après un premier succès en Grand Chelem, a été décevant et a terminé le 1er tour sur une carte de 75 (+4). L'Anglais a manqué d'être disqualifié pour avoir signé une carte de score erronée mais une rapide enquête a montré que l'erreur avait en fait été faite par l'organisation après la signature.
 
ak/bpe/jr

ATS