Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La star américaine de la pop Whitney Houston pourrait être décédée à la suite de l'absorption d'un cocktail de drogue et d'alcool, ont indiqué mercredi les médecins légistes de Los Angeles dans leur rapport d'autopsie final. Ils précisent que de la cocaïne a été retrouvée dans sa chambre.

Le corps sans vie de la chanteuse a été découvert le 11 février dernier le visage retourné dans la baignoire de sa chambre d'hôtel du luxueux Beverly Hilton, ont affirmé les médecins légistes dans un rapport complet sur sa mort, après la diffusion fin mars d'un rapport préliminaire.

"La défunte pourrait avoir succombé à une surdose de stupéfiants, de médicaments et d'alcool", souligne le document de 42 pages, qui ajoute qu'aucune indication d'un éventuel crime n'a été retrouvée sur les lieux.

De la drogue dans la salle de bains

De la poudre blanche a été découverte dans la salle de bains de sa chambre d'hôtel. Les policiers y ont récupéré du papier roulé, une petite cuiller et un miroir. Ces objets, que les consommateurs de cocaïne utilisent, ont été trouvés peu après la découverte du corps sans vie de la chanteuse et actrice dans une baignoire.

Âgée de 48 ans, Whitney Houston consommait de l'alcool et de la drogue depuis longtemps déjà. Une autopsie avait déterminé en mars qu'elle était morte suite à une noyade accidentelle en raison des effets de la cocaïne et d'une défaillance cardiaque.

ATS