Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La prise de cocaïne et des problèmes cardiaques sont à l'origine de la noyade de la chanteuse Whitney Houston, a conclu jeudi le médecin légiste du comté de Los Angeles. Aucun traumatisme ni aucun élément accréditant l'hypothèse d'un homicide n'a été constaté.

La chanteuse américaine avait été retrouvée morte dans la baignoire d'une chambre d'hôtel le 12 février à l'âge de 48 ans. Les examens toxicologiques pratiqués dans le cadre de l'autopsie du corps de la victime ont également permis de déceler la présence de marijuana, d'un médicament contre l'anxiété, d'un relaxant musculaire et d'un antihistaminique. Toutefois, ces produits n'ont pas contribué au décès, a précisé le porte-parole du coroner.

Au fil d'une carrière de trente ans couronnée par six Grammys et 22 American Music Awards, Whitney Houston a vendu 170 millions d'albums, de titres et de vidéos. Elle connaissait depuis de nombreuses années des problèmes d'addiction à l'alcool et à la drogue, dont la cocaïne.

ATS