Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Roger Federer est partout! Au lendemain de sa 7e victoire à Wimbledon - et accessoirement son 17e sacre en Grand Chelem - le Bâlois fait la une de tous les quotidiens du pays.
Une presse unanime, qui salue l'exploit du nouveau no 1 mondial.
C'est un impressionnant assortiment d'épithètes qui nourrit les pages des journaux suisses, lorsqu'il s'agit de qualifier les nouvelles prouesses de RF. "Trop fort", titre Le Matin, pour qui le Bâlois "est seul au monde, un monde jaune et rond (...) dans lequel il édicte ses propres règles."
"Le plus grand", propose 24heures en caractères imposants. Selon le quotidien vaudois, "Federer est au sommet de son art et de la hiérarchie mondiale." La Tribune de Genève a "osé" un "Numéro un!" en lettres majuscules. Pour le journal genevois, qui dédie une splendide double page au héros national, "Roger Federer (...) réécrit le Livre des records" et signe "un retour en grâce, au sommet de son art."
Plus significative encore, la une du Temps: "Le retour du seigneur" peut-on lire au-dessus d'un cliché du Bâlois, les yeux dirigés en direction du ciel. "8 juillet 2012, l'acte de renaissance", poursuit le quotidien avant de passer à l'analyse, puis au futur: "le Bâlois retrouve son génie et les ressources physiques et morales pour établir de nouveaux records et redevenir le numéro un mondial. Roger peut viser la consécration: l'or olympique sur le gazon londonien."
Le Blick a choisi une photo du champion en larmes, dans les secondes qui suivent la victoire contre Andy Murray. "Au bout de tous les rêves", peut-on lire en gigantesques lettres jaunes à côté du cliché de celui qui vient tout juste d'égaler le record de Pete Sampras - son idole - avec une 286e semaine au sommet de la hiérarchie. "Immortel", poursuit le quotidien alémanique. "Cette histoire est merveilleuse: King Roger gouverne à nouveau. Sur Wimbledon et sur le monde!"
Pour la Basler Zeitung, Roger Federer, qui n'avait plus remporté le trophée depuis l'édition de 2010, "est et reste le roi de Wimbledon."
La presse internationale ne tarit pas d'éloges non plus sur le champion olympique en titre du double. "Federer éternel numéro un", titre L'Equipe pour qui le Bâlois est "Monsieur Wimbledon". Le quotidien sportif français développe: "La saga de Roger Federer à Wimbledon a commencé en 2001 avec sa victoire contre Pete Sampras, sept fois vainqueur du tournoi, et elle se poursuit, onze ans plus tard, par un septième titre... comme son idole."
"Federer VII: roi du gazon et numéro un", a choisi La Gazzetta dello Sport. "Sept fois magnifique et seigneur du gazon", propose Tuttosport. "Andy Murray conduit aux larmes par un brillant Roger Federer", titre The Guardian, qui, comme The Times - "Wimbledon se termine par des larmes pour Murray" - a choisi de saluer le parcours deux champions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS