Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Adversaires potentiels respectifs de Novak Djokovic et Roger Federer en quart de finale, Tomas Berdych et John Isner ont été sortis dès le 1er tour à Wimbledon.
Le Tchèque (no 6) s'est incliné en trois tie-breaks face à Ernests Gulbis (ATP 87). L'Américain (no 11) a quant à lui été battu en cinq manches, 6-4 6-7 3-6 7-6 7-5, par Alejandro Falla (ATP 73).
Finaliste en 2010 après avoir battu Roger Federer en quart de finale, huitième de finaliste l'an dernier, Tomas Berdych a payé cher son attentisme sur le Centre Court londonien. Le Tchèque s'est heurté à un Ernests Gulbis particulièrement tranchant, malgré une confiance certainement ébranlée par ses récents résultats (sept défaites dans ses huit matches précédents sur l'ATP Tour).
Ernests Gulbis, qui avait atteint les quarts de finale à Roland-Garros en 2008 alors qu'il n'avait que 19 ans, a sorti le grand jeu lundi. Le Letton, ex no 21 de la hiérarchie, claquait pas moins de 30 aces. Il terminait cette rencontre avec 62 coups gagnants à son compteur, contre seulement 30 pour Tomas Berdych.
La puissance de feu (76 coups gagnants, dont 31 aces) s'est en revanche avérée insuffisante pour John Isner. Le géant de 2m06 s'est montré trop peu efficace sur les points importants pour espérer un meilleur sort: il gâchait sept des neuf opportunités dont il bénéficiait à la relance, n'effaçant dans le même temps que trois des cinq balles de break que se procurait son adversaire.
L'élimination de John Isner constitue une demi-surprise, l'Américain n'ayant jamais franchi le 2e tour à Wimbledon où il avait remporté le match de tous les records en 2010 (70-68 au cinquième set en 11h05' face à Nicolas Mahut). Alejandro Fallo restait certes sur quatre défaites au 1er tour à Church Road. Mais le gaucher colombien avait frisé l'exploit en 2010: il avait servi pour le gain du match à 5-4 dans le quatrième set face à Roger Federer, qui avait été mené deux manches à zéro.

ATS