Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Serena Williams (no 3) a dû se faire violence pour remporter son 5e titre à Wimbledon. L'Américaine a eu besoin de 3 manches pour dominer en finale la Polonaise Agnieszka Radwanska (no 3), 6-1 5-7 6-2
La cadette des Williams s'acheminait pourtant vers une victoire aisée. Face à une adversaire qui disputait sa première finale en Grand Chelem, la Floridienne survolait la manche initiale. Menant 4-2 dans le deuxième set, elle semblait mûre pour un succès expéditif.
Malgré son expérience, l'Américaine était pourtant rattrapée par la peur de gagner. Elle accumulait alors les erreurs, comme lors d'un "affreux" jeu à 5-6 sur son engagement (3 grosses fautes directes + 1 double faute).
En grande championne, elle se reprenait toutefois dès l'entame du set décisif. Elle retrouvait tout son mordant au service (4 aces de suite au 3e jeu !) et en fond de court. Finalement, après 2h01 de jeu, elle réussissait un dernier revers gagnant pour s'imposer et devenir la première trentenaire à remporter Wimbledon depuis Martina Navratilova en 1990.
Si l'on excepte le 2e set de cette finale et quelques autres frayeurs durant les premiers tours, Serena Williams a prouvé une énième fois qu'elle n'avait pas de rivale lorsque sa motivation et sa forme physique étaient au rendez-vous. Reste maintenant à savoir comment elle va gérer la fin de sa carrière.
La perspective de rentrer encore plus dans l'histoire du tennis pourrait l'inciter à poursuivre sur sa lancée. Elle n'est plus si loin de Martina Navratilova et Chris Evert en matière de titres du Grand Chelem. La Floridienne en est à 14 trophées, contre 18 pour ses légendaires compatriotes. Pour mémoire, le record de l'ère Open est détenu par Steffi Graf avec 22 sacres.
Si elle conserve la "niaque", Serena Williams pourra aussi prochainement lorgner la place de no 1 mondial. Ce rang revient pour l'instant à Victoria Azarenka. Détrônée par Maria Sharapova après Roland-Garros, la Biélorusse a retrouvé son bien. Agnieszka Radwanska aurait pu aussi s'emparer de la première place, mais elle aurait dû pour cela s'imposer en finale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS