Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a reproché au Land de Rhénanie du Nord-Westphalie de coopérer avec des criminels en matière de contentieux fiscal. Dans l'édition du "Bild" de lundi, il critique l'achat de CD contenant des données sur des contribuables allemands ayant placé leur patrimoine en Suisse.

"Il est hypocrite qu'un ministre des Finances social-démocrate (de Rhénanie du Nord-Westphalie, ndlr) explique qu'il rétablit l'équité en matière fiscale, alors qu'il collabore généralement avec des criminels et n'attrape qu'une petite partie des fraudeurs", a déclaré Wolfgang Schäuble.

Exploitation "inacceptable"

De son côté, le parti social-démocrate a haussé le ton. "En tant que ministre des Finances, Schäuble devrait veiller à ce qu'un droit fiscal valable soit appliqué également contre les criminels fiscaux qui déplacent leur argent en Suisse", a souligné Joachim Poss, vice-président du groupe parlementaire social-démocrate au Bundesrat allemand (chambre des Länder).

Au lieu de cela, "(Wolfgang, ndlr) Schäuble exploite le fonds de commerce des banques suisses", a-t-il reproché au ministre des Finances. C'est "inacceptable", a-t-il souligné.

Relations empoisonnées

L'achat de données bancaires obtenues de manière illégale empoisonne depuis des années les relations entre Berlin et Berne, qui ont signé au printemps un accord pour éradiquer l'évasion fiscale.

Cet accord doit encore être ratifié, mais cette étape bute sur l'opposition des Etats régionaux allemands contrôlés par les sociaux-démocrates, dont la Rhénanie du Nord-Westphalie. Les puissants Länder jugent le texte trop clément avec les fraudeurs et les banques suisses.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS