Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swiss Tennis a eu raison de se battre. Déboutée en décembre dernier par la WTA, la Fédération a obtenu l'organisation d'un tournoi du Circuit dès 2017 dans la salle du centre national de Bienne.

Privée de tournoi WTA depuis 2008 et la dernière édition du Zurich Open, la Suisse sera donc dès l'année prochaine le théâtre de deux manifestations d'importance, puisque les joueuses seront de retour dans le pays cet été déjà, en juillet à Gstaad.

Le nouveau tournoi se déroulera en avril dans la salle du centre national qui, une fois les travaux achevés (en février 2017 pour un coût estimé à 8,5 mio de francs), pourra accueillir environ 3000 spectateurs.

Swiss Tennis voulait racheter la licence du tournoi de Florianopolis (BRA) mais sa demande n'avait pas été acceptée, la Women's Tennis Association ayant fait jouer en décembre son droit de préemption sans encore savoir ce qu'elle allait en faire. "Pour nous, il était clair que cette première réaction négative de la WTA n’allait pas nous arrêter et que nous allions poursuivre nos efforts afin que le circuit féminin WTA fasse à nouveau escale en Suisse", explique le président de la Fédération René Stammbach.

"Nous sommes très heureux de passer de zéro tournois à deux d’un coup, poursuit-il. Chacun aura son charme particulier – le premier en plaine au début du printemps, puis celui de Gstaad sur la terre battue dans un décor préalpin. De plus, l’événement de Bienne figurera seul à l’affiche, tandis qu’à Gstaad, le tennis féminin et le tennis masculin seront au rendez-vous pendant quinze jours."

"Nous sommes persuadés que les deux tournois susciteront beaucoup d’intérêt en Suisse vu les brillantes performances actuelles de nos joueuses et la longue disette qu’a vécue la Suisse en matière de tournois WTA", conlcut le président.

ATS