Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Polonaise Agnieszka Radwanska a plaidé mardi en faveur d'une saison raccourcie à neuf mois. Un plaidoyer qui intervient alors que les tournois récents ont été marqués par une cascade d'abandons.

"Je pense qu'une saison de neuf mois serait une bonne chose", a déclaré Radwanska (WTA 8) dans le cadre du tournoi de Pékin, après avoir péniblement éliminé en trois sets l'Allemande Mona Barthel, assurant que "tout le monde y est favorable".

"Bien sûr, nous y pensons toutes", a affirmé de son côté la Danoise Caroline Wozniacki (WTA 11), sur la question de savoir si elle pensait dès maintenant à la fin de la saison. "Nous n'aspirons qu'à une chose, prendre quelques semaines de repos pour recharger les batteries."

L'Espagnole Garbine Muguruza (WTA 5), la Russe Maria Sharapova (WTA 3), la Roumaine Simona Halep (WTA 2) ou la Canadienne Eugenie Bouchard (WTA 38) sont toutes sur la longue liste des éclopées. Sans parler de la reine Serena Williams, qui a d'ores et déjà mis un terme à une saison qu'elle a disputée blessée la plupart du temps.

En finale du tournoi de Wuhan, dimanche, Muguruza, touchée à une cheville, a abandonné au début du second set de la finale contre Venus Williams. A Pékin lundi, Bouchard, victime d'une commotion cérébrale à l'US Open en septembre, a elle quitté le court au deuxième set alors que son adversaire Andrea Petkovic menait 6-2 1-1.

Halep, souffrant d'un tendon d'Achille, a crié grâce alors qu'elle était menée 5-4 par la modeste Lara Arruabarrena, au tournoi de Pékin elle aussi. La journée de la veille dans la capitale chinoise avait déjà été marquée par trois abandons.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS