Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - La Suisse peut vraiment nourrir les plus grandes ambitions pour le prochain tour préliminaire de la Coupe du monde. Sa victoire 4-2 à Split est riche d'espoirs.
Souvent bien terne lors de ces rencontres amicales du mois d'août qui demandent un effort bien particulier pour trouver une véritable motivation, la Suisse a peut-être récité l'une de ses plus belles partitions depuis l'intronisation il y a quatre ans d'Ottmar Hitzfeld. Sa première période fut un petit régal pour les puristes avec un maestro fort inspiré à la baguette: Xherdan Shaqiri.
Si Shaqiri évolue dans le même registre le 7 septembre à Ljubljana contre la Slovénie, la Suisse entamera sa campagne pour le Brésil 2014 de la plus belle des manières. Capable d'être décisif à tout moment, Shaqiri a livré une performance vraiment remarquable à Split. Ce match contre la Croatie a toutefois apporté une bonne nouvelle que l'on n'attendait peut-être pas. La Suisse possède un autre avant-centre capable de marquer: Mario Gavranovic auteur d'un doublé en seconde période (51e et 81e).
Xherdan Shaqiri a éclairé le jeu avec un rare brio face à un adversaire qui avait, en revanche, laissé son artiste - Luka Modric - sur le banc jusqu'à la 67e minute. Impliqué sur l'ouverture du score de Xhaka à la 11e, Shaqiri n'a cessé de porter le danger. A la 28e, il réalisait un travail préparatoire pour Mehmedi qui ne cadrait malheureusement pas. A la 33e, il menait une nouvelle rupture sur laquelle il aurait peut-être pu se montrer plus altruiste. A la 37e, il affolait une fois de plus la défense adverse pour trouver le poteau et permettre à Barnetta de signer le 2-1 sur le renvoi. Enfin à la 41e, il offrait un "caviar" pour Lichtsteiner qui ne savait pas l'exploiter.
A la pause, Ottmar Hitzfeld procédait à quatre changements pour tenter quelques essais: relancer Gavranovic en pointe, placer Shaqiri dans l'axe, reculer Xhaka en no 6 et faire jouer Fernandes sur le flanc droit de la défense. Une nouvelle donne mais un scénario qui restait identique avec le festival Shaqiri. A la 51e, il signait un assist pour Gavranovic, lequel ne laissait aucune chance à Pletikosa. Le Tessinois ne voulait pas exprimer sa joie après ce but inscrit contre son pays d'origine. Il témoignait de la même réserve sur son second goal amené encore par Shaqiri.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS