Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trente-huit combattants d'Al-Qaïda ont été tués en deux jours lors de raids et de bombardements de l'armée yéménite contre des positions du réseau terroriste dans le sud du Yémen. Selon un officier de l'armée, des appareils américains ont participé aux opérations.

L'armée yéménite a réussi à déloger les combattants d'Al-Qaïda de positions, dont ils avaient pris le contrôle samedi à Al-Mallah, dans la province de Lahej, après de violents combats, a indiqué un responsable local.

Des raids attribués aux Etats-Unis, menés notamment par des drones, visent fréquemment des membres d'Al-Qaïda dans le sud et l'est du Yémen. Washington ne reconnaît pas mener de telles opérations.

Profitant de l'affaiblissement du pouvoir central à la faveur du soulèvement populaire qui a abouti au départ du président Ali Abdallah Saleh, Al-Qaïda a renforcé sa présence dans le sud et l'est du Yémen. Le réseau terroriste contrôle notamment depuis mai 2011 la ville de Zinjibar, chef-lieu de la province sudiste d'Abyane.

ATS