Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 96 soldats ont été tués dans un attentat suicide commis lundi à Sanaa, selon un bilan de sources militaires confirmé par des sources médicales. Près de 300 autres ont été blessés.

Un kamikaze, portant l'uniforme militaire, s'est fait exploser au milieu des soldats qui préparaient sur la place Sabiine la parade devant marquer mardi le 22ème anniversaire de l'unification du nord et du sud du Yémen.

Sans précédent depuis février

Il s'agit du premier attentat de cette ampleur à Sanaa depuis l'accession au pouvoir en février du président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui s'est engagé dès son élection à combattre sans relâche Al-Qaïda.

L'attentat intervient alors que l'armée est engagée depuis le 12 mai dans une offensive d'envergure contre Al-Qaïda, visant à reprendre des villes du sud du pays contrôlées par le réseau. L'offensive a fait jusqu'ici 213 morts selon un bilan compilé par l'AFP, dont 147 combattants d'Al-Qaïda.

ATS