Navigation

Yémen: l'armée lance une offensive terrestre contre Al-Qaïda

Ce contenu a été publié le 29 avril 2014 - 13:54
(Keystone-ATS)

L'armée yéménite a lancé une offensive terrestre visant à déloger Al-Qaïda de localités du sud du pays, a indiqué mardi un responsable militaire. Elle intervient dix jours après des raids aériens qui ont fait une soixantaine de morts dans les rangs des insurgés.

L'offensive a été déclenchée dans la nuit de lundi à mardi, quelques heures avant l'ouverture à Londres d'une réunion des "Amis du Yémen" qui devait débattre de l'aide promise à ce pays pauvre de la péninsule arabique, où Al-Qaïda profite de l'instabilité pour consolider sa présence.

Selon un responsable militaire, des soldats épaulés par des membres de milices supplétives de l'armée ont lancé une offensive sur quatre axes en direction de localités des provinces de Chabwa et Abyane, où Al-Qaïda dans la péninsule arabique est bien implanté. Le ministre de la Défense, Mohamed Nasser Ahmed, se trouve dans le sud pour superviser l'offensive, selon des sources militaires.

A Sanaa, le président Abd Rabbo Mansour Hadi a affirmé que des "mesures de sécurité renforcées" avaient été prises à Sanaa, de crainte de représailles du réseau. "Près de 70 % des membres d'Al-Qaïda au Yémen sont des étrangers", a assuré le chef de l'Etat, lors d'un discours à l'occasion d'une cérémonie de promotion d'officiers.

Selon lui, les autorités gardent les corps de "Français, de Néerlandais, d'Allemands, de Brésiliens et d'Arabes", membres d'Al-Qaïda tués lors de différentes opérations militaires, "que leurs gouvernements ne veulent pas récupérer". Un haut responsable militaire a précisé que les corps de combattants étrangers étaient au nombre de 30, dont beaucoup de Saoudiens.

De violents affrontements se déroulaient mardi dans la région d'Al-Saeed, dans la province de Chabwa, et dans la zone de Mahfad dans la province d'Abyane, des combattants du réseau s'opposant à la progression de l'armée, selon des sources militaires. Cinq militaires ont été blessés selon des sources médicales.

Enlèvement lundi

Des combattants d'Al-Qaïda s'étaient repliés sur des localités et des zones montagneuses des provinces de Chabwa et Abyane après avoir été évincés en 2012 par l'armée des grandes villes de cette dernière province.

En dépit des coups répétés portés au réseau, Al-Qaïda dans la péninsule arabique, issu de la fusion des branches saoudienne et yéménite du réseau, reste la plus dangereuse et la plus active, selon les Etats-Unis. Elle a multiplié les attentats au Yémen, et est accusée d'être derrière de nombreux enlèvements d'étrangers.

Lundi, un diplomate allemand a été blessé à Sanaa en échappant à des inconnus qui tentaient de l'enlever.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?