Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un kamikaze s'est fait exploser mercredi à la sortie de l'académie de police de Sanaa, la capitale du Yémen. Six personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées, a indiqué un officier de la police judiciaire.

"Ce bilan risque de s'alourdir, plusieurs blessés étant dans un état grave", a ajouté l'officier, qui a requis l'anonymat.

L'attentat a eu lieu dans la capitale yéménite au moment de la sortie des cadets de la police de leur académie au début du repos hebdomadaire, selon des sources concordantes.

Selon des témoins, le kamikaze était arrivé à bord d'un taxi et il a actionné son engin devant le portail de la sortie sud de l'Académie. Le véhicule a été pulvérisé par l'intensité de l'explosion et ses débris jonchaient le sol des deux côtés du portail, ont ajouté les témoins.

L'attaque s'est déroulée non loin du lieu d'un attentat suicide qui avait fait le 21 mai une centaine de morts lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser au milieu des militaires qui préparaient une parade pour l'anniversaire de l'unification du Yémen. L'opération avait été revendiquée par les Partisans de la charia, nom sous lequel opère Al-Qaïda au Yémen.

Al-Qaïda pourchassée

Les autorités pourchassent sans relâche les insurgés d'Al-Qaïda, qui ont été chassés à la mi-juin de leurs principaux bastions dans la province d'Abyane (sud) au terme d'une offensive menée pendant un mois par l'armée.

Al-Qaïda avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011 pour renforcer son emprise dans l'est et le sud du Yémen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS