Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trente soldats yéménites ont été tués dimanche dans des affrontements avec des hommes d'Al-Qaïda, selon des sources militaire et hospitalière. Les islamistes tentaient de prendre le contrôle de positions de l'armée dans la zone de Koud, située dans la province instable d'Abyane.

"Pour l'instant, 30 soldats ont été tués et le bilan devrait s'alourdir, des corps n'ayant pas encore été transportés à l'hôpital", a indiqué un responsable militaire sous le couvert de l'anonymat. Selon lui, "beaucoup plus de soldats ont été blessés" dans ces accrochages au sud de Zinjibar, chef-lieu de la province d'Abyane, aux mains de combattants présumés d'Al-Qaïda.

Le bilan a été confirmé par une source médicale à l'hôpital militaire d'Aden, principale ville du sud du Yémen. Un premier bilan de source officielle faisait état de neuf soldats tués.

Un responsable de l'administration locale avait pour sa part affirmé que les membres présumés d'Al-Qaïda avaient perdu 12 hommes dans les combats, ajoutant que 30 soldats, dont 12 blessés, avaient été capturés par les assaillants.

ATS