Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Américain a été abattu par balle dimanche à Taëz, au sud-ouest de Sanaa, par des hommes circulant à moto, ont indiqué des sources de sécurité. Le groupe terroriste Al-Qaïda a revendiqué le meurtre, accusant la victime d'être un "missionnaire".

Les "Partisans de la Charia", un groupe lié à Al-Qaïda, ont précisé avoir agi "en réaction à la campagne d'évangélisation menée par l'Occident des musulmans". L'Américain est l'adjoint du directeur d'un institut d'enseignement des langues à Taëz, selon des sources de sécurité.

Le groupe des "Partisans de la Charia" est très actif dans le sud et le sud-est du Yémen où il contrôle Zinjibar, capitale de la province d'Abyane. Il domine aussi plusieurs autres localités de cette province, ainsi que dans la province voisine de Chabwa.

Suissesse enlevée deux jours plus tôt

Cette attaque meurtrière visant un étranger intervient deux jours après l'annonce du rapt d'une Suissesse dans l'ouest du Yémen et son transfert dans la province de Chabwa, dans le sud-est.

Les ravisseurs "réclament la libération de deux partisans d'Al-Qaïda détenus à Hodeïda", a précisé un responsable local en accusant le réseau extrémiste du rapt.

Le Yémen est le théâtre de fréquents enlèvements d'étrangers par les tribus fortement armées qui font la loi dans plusieurs régions du pays. Elles ont recours aux rapts généralement pour faire aboutir des revendications auprès des autorités. Plus de 200 personnes ont été enlevées au Yémen ces quinze dernières années. Elles ont en grande majorité été libérées saines et sauves.

ATS