Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée yéménite a lancé une vaste opération contre Al-Qaïda dans l'est du pays. Au moins 24 personnes, dont 17 militaires, ont été tuées au cours du raid, qui fait suite à l'assassinat samedi d'un important chef militaire, ont indiqué mardi des sources militaires.

Le général Nasser Naji ben Farid, commandant de la zone militaire du centre du Yémen, avait été tué dans une embuscade près de la ville de Marib (environ 140 km à l'est de Sanaa), attribuée par des sources militaire et tribale au réseau terroriste Al-Qaïda.

Quatre autres officiers et six soldats avaient péri dans l'embuscade, selon un nouveau bilan.

Poursuite de l'opération

Après l'assassinat de l'officier, considéré comme proche du président Abd Rabbo Mansour Hadi, "les soldats, appuyés par l'aviation, ont lancé une vaste opération dans la région de Wadi Abida", visant notamment des caches d'Al-Qaïda, selon une source militaire. L'opération se poursuivait mardi.

Al-Qaïda multiplie les attentats contre les officiers de l'armée et des services de sécurité, en particulier dans le sud et l'est du pays, où le réseau est bien implanté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS