Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Young Boys et le FC Zurich n'ont pas hérité du gros lot lors du tirage au sort de la phase de groupes de l'Europa League. Leur tâche pour se qualifier sera difficile, mais pas impossible.

Ils rêvaient sans doute de Manchester United, de l'Inter Milan, de l'AS Rome ou de Schalke, bref d'une tête d'affiche susceptible d'attirer la grande foule. Mais le sort ne l'a pas voulu ainsi.

Dans le groupe B, les Young Boys iront deux fois au soleil, puisqu'ils affronteront Olympiakos Pirée et APOEL Nicosie. Leur troisième adversaire les fera voyager bien plus loin puisqu'ils devront aller jusqu'à Astana, au Kazakhstan. Sur le papier, les Bernois de l'entraîneur Adi Hütter peuvent envisager de finir à l'une des deux premières places.

Ce devrait être plus difficile pour le FC Zurich. Villarreal semble clairement hors d'atteinte. Les deux autres équipes du groupe L, Steaua Bucarest et Osmanlispor Ankara, sont sans doute moins réputés, mais elles ne sont pas forcément à la portée des pensionnaires du Letzigrund.

Le groupe le plus relevé sera le A: il réunira Manchester United, Fenerbahce Istanbul, Feyenoord Rotterdam et les Ukrainiens de Zorya. Par un curieux effet du hasard, le Néerlandais Robin van Persie (Fenerbahce) sera donc aux prises avec deux de ses anciens employeurs.

Pour sa part, Lucien Favre et l'OGC Nice militeront dans le groupe I. Ils auront pour rivaux Schalke 04 (avec Breel Embolo), Salzbourg et les Russes de Krasnodar. Pas facile donc.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS