Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Emmenés par un Roger Assalé des grands soirs, les Young Boys ont cueilli un point précieux à Kiev. Ils ont tenu en échec le Dynamo (2-2) pour garder la main en Europa League.

Avec trois points en trois matches, les Bernois conservent la deuxième place du groupe derrière le Dynamo (7 points) mais devant le Partizan Belgrade (2 points) et les Albanais de Skenderbeu (2 points). Ce deuxième voyage à Kiev en moins de trois mois a donc été profitable.

Battu 3-1 cet été en match aller du tour préliminaire de la Ligue des Champions - il avait toutefois remporté 2-0 le match retour pour se qualifier -, le leader de la Super League a cette fois parfaitement tenu le choc. Grâce bien sûr à Assalé, auteur d'un doublé pour permettre aux Bernois de mener deux fois au score, mais aussi grâce à Steve von Bergen qui a su s'appuyer sur son expérience et sur son sens du placement pour diriger sa défense. Le capitaine et ses coéquipiers étaient confrontés à une opposition de grande valeur avec l'ex-Bâlois Derlis Gonzalez, le Brésilien Junior Moraes et l'ex-Monégasque Dieumerci Mbokani qui devait provoquer en fin de rencontre l'expulsion - injustifiée - de Sekou Sanogo.

Dans deux semaines au Stade de Suisse, un nouveau succès sur le Dynamo Kiev placera les Young Boys dans une situation extrêmement favorable. Si Roger Assalé témoigne de la même verve, tous les espoirs sont permis pour les Bernois. Aller chercher ce joueur en début d'année au Tout Puissant Mazembé ne fut pas la plus mauvaise idée des dirigeants bernois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS