Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

YB sort Bâle et va en finale

Young Boys est en finale de la Coupe de Suisse! Le leader de la Super League s'est imposé 2-0 face à son dauphin Bâle dans la première demi-finale.

Les hommes du coach Adi Hütter n'ont donc plus qu'un match à remporter pour mettre fin à une disette longue de 31 ans pour le club bernois, dont le dernier trophée date de 1987 (Coupe de Suisse). En quête d'un septième triomphe en Coupe, ils se frotteront au FC Zurich ou à Grasshopper le 17 mai au stade ultime de la compétition, dans un lieu qui reste à déterminer.

Le FC Bâle a, pour sa part, peut-être laissé passer sa meilleure opportunité de conquérir un trophée durant cet exercice 2017/2018. Auteur du doublé Coupe/Championnat l'an dernier, le club rhénan pointe en effet à onze longueurs d'YB au classement de la Super League (avec un match en retard). Le FCB n'a pour l'heure connu que deux saisons "blanches" depuis l'introduction de la Super League: 2005/2006 et 2008/2009.

Deux coups du sort

Young Boys, qui reste sur trois échecs consécutifs en finale de Coupe (1991, 2006 et 2009, mais à chaque fois face à Sion), n'a rien volé dans cette première demi-finale. Les Bernois ont eu la maîtrise du ballon pendant quasiment tout le match. Ils ont pensé ouvrir la marque dès la 25e minute, mais le but de Guillaume Hoarau était justement annulé pour un hors-jeu.

Incertain après sa sortie sur blessure de samedi face à Sion, Guillaume Hoarau allait toute de même débloquer le compteur bernois, à la 55e. L'attaquant français transformait d'un plat du pied un penalty sifflé pour une faute de main commise par l'international suisse Dimitri Oberlin à l'entrée de sa surface de réparation.

Fort de cet avantage, YB n'a pas relâché la pression. A la 59e, le portier rhénan Tomas Vaclik était sauvé par sa transversale sur une superbe reprise du pied gauche de Sekou Sanogo. Le Tchèque ne pouvait en revanche rien faire cinq minutes plus tard, sur un nouveau coup du sort: son capitaine Marek Suchy déviait de la tête un centre de Kevin Mbabu dans ses propres filets.

Le FC Bâle n'allait pas se remettre de cet autogoal. Les joueurs de l'entraîneur Raphaël Wicky allaient se procurer leur meilleure occasion du match cinq minutes après le deuxième but bernois... Le puissant tir de Michael Lang était alors parfaitement détourné par Marco Wölfli, qui aura finalement passé une soirée plus tranquille que prévu dans un Stade de Suisse où plus de 23'000 spectateurs avaient bravé le froid.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.