Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ypsomed a vu son bénéfice net chuter de 73,1% au 1er semestre 2012/2013 à 2 millions de francs, en raison d'un gain unique un an plus tôt. Le chiffre d'affaires du spécialiste bernois des systèmes d'injection pour diabétiques a lui baissé de 2,5% à 119,7 millions.

Le bénéfice net avait été particulièrement important au premier semestre 2011/2012 grâce à un gain unique de 5,1 millions de francs. Le résultat opérationnel (niveau EBIT) a lui diminué de 18,5%, passant de 3 à 2,4 millions. Le bénéfice brut a reculé de 4% par rapport au 1er semestre 2011/2012 à 27,4 millions.

Ces résultats correspondent aux attentes, a indiqué jeudi la firme de Berthoud (BE). Le recul du chiffre d'affaires provient notamment du fait que le groupe français Sanofi a cessé d'être client après l'arrêt de la production de OptiSet et OptiPen Pro Pens pour son compte.

Cette évolution est positive dans la mesure où Ypsomed a dû trouver de nouvelles sources de revenus et est désormais plus indépendant, se félicite l'entreprise dans son communiqué. Cette diversification ouvre la perspective à la croissance pour les prochaines années.

Investissements en hausse

L'augmentation de capital prévue pour financer cette stratégie de croissance a été acceptée en juin par les actionnaires. Des possibilités d'investissement sont évaluées en ce moment. Aucune décision n'a toutefois été prise pour l'heure.

Les investissements ont augmenté de 133% sur un an. Ypsomed a consacré 8,1 millions à de nouvelles installations. La part dévolue à la recherche & développement est elle en léger recul, passant de 12,7 à 10,2 millions.

Pour l'ensemble de l'exercice, Ypsomed prévoit un chiffre d'affaires légèrement inférieur à celui enregistré en 2011/2012. Le résultat EBIT devrait être stable.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS