Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - La Chambre des représentants américaine a approuvé mercredi un projet de loi prévoyant des mesures de rétorsion contre la Chine. Pékin est accusé de sous-évaluer sa monnaie, le yuan, pour soutenir ses exportations.
Les élus ont adopté le texte par 348 voix contre 79 peu après que le président Obama eut de nouveau émis des critiques sur la sous-évaluation de la monnaie chinoise, mercredi lors d'un déplacement dans l'Iowa.
Le texte permettrait l'imposition de droits de douane pénalisant les produits importés de pays dont la monnaie est sous-évaluée. Il a été approuvé vendredi par la commission chargée des questions financières et fiscales. Il doit encore être approuvé par le Sénat.
"Si je fais pression sur la Chine à propos de sa monnaie, c'est parce que cette monnaie est sous-évaluée", a déclaré Barack Obama. "Ce n'est pas la raison principale de notre déficit commercial mais cela contribue à notre déficit commercial", a dit le président américain.
Le président avait déjà fait état de cette position la semaine dernière lors d'une rencontre avec le premier ministre chinois Wen Jiabao en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.
L'administration américaine était restée relativement prudente sur la question. Mais au cours d'une audition au Congrès récemment, le secrétaire au Trésor Timothy Geithner avait haussé nettement le ton contre la politique de taux de change de la Chine.
La loi proposée permettrait au département américain du Commerce d'appliquer des droits de douane compensatoires s'il est prouvé, conformément aux critères de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), qu'un gouvernement agit sur son taux de change et contribue de cette façon à "subventionner" ses exportations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS