Toute l'actu en bref

Fils d'un diplomate polonais, Zbigniew Brzezinski nourrissait notamment une méfiance viscérale envers l'Union soviétique.

KEYSTONE/AP/PABLO MARTINEZ MONSIVAIS

(sda-ats)

Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale du président américain Jimmy Carter, est décédé à l'âge de 89 ans, a annoncé vendredi soir sa famille. Né en Pologne, il était l'une des voix influentes de la politique étrangère américaine.

"Mon père est décédé paisiblement ce soir", a indiqué sa fille, Mika Brzezinski, sur Instagram.

Zbigniew Brzezinski a été le conseiller de Jimmy Carter pendant ses quatre années à la Maison blanche, de 1977 à 1981, période pendant laquelle il a dû gérer plusieurs crises internationales majeures, dont la prise d'otages à l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran après la révolution islamique iranienne et l'invasion soviétique de l'Afghanistan.

Méfiance envers Moscou

Il a continué par la suite à intervenir régulièrement dans le débat public américain pour donner son avis notamment sur la politique étrangère. Fils d'un diplomate polonais, Zbigniew Brzezinski nourrissait notamment une méfiance viscérale envers l'Union soviétique.

Cela l'a souvent mis en porte-à-faux avec deux autres proches de Jimmy Carter, le secrétaire d'Etat Cyrus Vance, qui a poussé la signature avec Moscou du Traité de limitation des armes stratégiques (SALT-2), et le secrétaire à la Défense Harold Brown, qui plaidait pour la conclusion d'un accord américano-soviétique pour réduire les forces conventionnelles en Europe.

Après l'invasion de l'Afghanistan, M. Brzezinski avait plaidé pour l'armement des "moudjahidines" afghans, dont certains allaient plus tard se retourner contre leur ancien allié étasunien. Démocrate, il avait plutôt des positions conservatrices en terme de sécurité nationale.

ATS

 Toute l'actu en bref