Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - La zone euro voit son excédent commercial croître sous l'effet notamment de la chute du taux de change de sa monnaie. C'est une bonne nouvelle pour sa croissance économique atone au moment où l'Union monétaire est ébranlée par la pire crise financière de sa jeune histoire.
En mars, son excédent commercial a augmenté à 4,5 milliards d'euros (6,3 milliards de francs), en hausse par rapport à février et à un an plus tôt, selon une première estimation publiée par l'office européen des statistiques, Eurostat.
Par rapport au mois précédent, l'excédent commercial, tiré par une Allemagne vice-championne du monde des exportations, a presque doublé puisqu'il était alors ressorti à 2,4 milliards d'euros. En mars 2009, il n'était que de 1,6 milliard d'euros.
La tendance est nette également pour l'ensemble du premier trimestre. Les exportations des 16 pays membres de l'Union monétaire hors de leur zone ont crû de 13% par rapport à la même période de l'an dernier, permettant au déficit commercial sur la période de revenir à 2 milliards d'euros, selon les données d'Eurostat.
La chute de l'euro par rapport au dollar reflète les inquiétudes des marchés sur la santé économique de la zone euro et l'ampleur de son endettement. Paradoxalement, elle constitue dans le même temps un élément de soutien aux exportations de ses produits rendus plus compétitifs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS