Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Zoo de Zurich a vécu cette été l'éclosion d'un petit manchot royal. L'heureux événement s'est produit le 19 juillet dernier, a annoncé mercredi l'institution. Sur sept oeufs pondus, seuls deux ont été fécondés. La seconde naissance est attendue ces prochains jours.

Le nouveau venu se cache encore dans le repli du ventre de son père. Il sera toutefois bientôt trop grand pour trouver refuge de cette manière. Les manchots grandissent en effet très rapidement grâce à une nourriture copieuse, riche en poissons.

La reproduction de manchots royaux en milieu fermé est difficile, explique le directeur du zoo, Alex Rübel. La ponte d'un oeuf provoque chez les manchots inexpérimentés une agitation telle qu'ils ont tendance à se les voler mutuellement, jusqu'à ce que les oeufs se brisent.

Stratagème

Les responsables du parc zurichois recourent donc à un stratagème: ils échangent l'oeuf des couples inexpérimentés contre un faux et leur rendent le leur dès que la phase d'agitation a cessé au sein du groupe. Seuls les couples qui savent se défendre ont le droit de garder leur oeuf près d'eux pendant toute la période de couvaison.

A l'âge adulte, les manchots royaux atteignent une taille d'un mètre environ et pèsent 15 kg. Tachés d'une couleur jaune dorée à la hauteur des oreilles et de la gorge, ils vivent sur sept îles de l'Antarctique. Les manchots royaux sont des oiseaux mais ils ne volent pas, contrairement aux pingouins. Ils nagent en revanche jusqu'à 200 km en un seul jour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS