Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une réforme fiscale écologique comme celle qu'a mise à l'étude le Conseil fédéral est réalisable "sans problème", estime Fritz Zurbrügg, directeur de l'Administration fédérale des finances (AFF) dans une interview publiée dimanche par la "NZZ online". Il propose notamment d'imposer l'énergie.

Ce genre de réforme n'a rien de très exotique, plusieurs pays en ont déjà fait l'expérience. Les exemples internationaux, comme les études faites en Suisse, montrent qu'elle est réalisable, affirme M. Zurbrügg.

En tenant compte des coûts externes, l'énergie est actuellement trop bon marché, selon lui. "Nous voulons par conséquent l'imposer et réduire en contrepartie d'autres impôts pour les ménages et les entreprises, afin de favoriser la croissance".

Ne pas alourdir la charge fiscale

Une réforme permettrait aussi d'atteindre efficacement les objectifs de politique énergétique - notamment la sortie du nucléaire - et climatique de la Confédération.

Pour l'heure, la question de savoir comment les nouvelles rentrées fiscales seraient redistribuées à la population reste encore ouverte. Le principe de base de toutes les variantes est de ne pas alourdir la charge fiscale.

L'AFF soumettra après les vacances d'été ses propositions, selon M. Zurbügg qui entrera au directoire de la Banque nationale suisse (BNS) en août et sera remplacé à l'AFF en octobre par Serge Gaillard, actuel chef de la Direction du travail au Secrétariat d'Etat à l'Economie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS