Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Coup de théâtre à l'ouverture du procès de la mère de famille accusée d'avoir tué ses jumeaux à la veille de Noël 2007 à Horgen (ZH): la femme de 39 ans est passée aux aveux. Elle a même admis avoir tué un autre de ses enfants quelques années plus tôt, sept mois après sa naissance.

La prévenue avait jusqu'à présent nié avoir tué ses jumeaux - un garçon et une fille de 7 ans - et accusé leur père. Elle avait été condamnée en mars 2010 à la prison à perpétuité pour assassinat lors d'un premier procès dont le jugement a été annulé suite à un pourvoi en nullité, l'accusée ayant été mal défendue.

Après le déni, le récit

Mercredi matin, au début du nouveau procès devant le Tribunal de district de Horgen, elle a fondu en larmes en reconnaissant être l'auteur du meurtre de ses jumeaux. Jusqu'à présent, elle avait réussi à se convaincre qu'elle n'était pas l'auteur des meurtres et des vols.

Durant la première matinée du procès, la femme a raconté en détail comment elle a étouffé ses enfants. Le soir du 23 décembre 2007, elle s'est couchée puis relevée pour placer les cadeaux de Noël des enfants sous le sapin.

"Sur un coup de tête"

Après s'être recouchée, elle décide de se rendre dans la chambre de son fils. Installée sur le bord de son lit, elle s'est soudain emparée de l'oreiller de l'enfant et - "sur un coup de tête", explique-t-elle - l'a placé contre le visage du garçon. Assise sur son enfant, la mère a appuyé fortement durant plusieurs minutes "jusqu'à ce qu'il ne bouge plus". Elle s'est ensuite rendue dans la chambre de sa fille et a réitéré son acte meurtrier.

La mère a aussi reconnu avoir tué son premier bébé quelques mois avant d'être tombée enceinte de ses jumeaux. On avait alors pensé qu'il s'agissait d'un cas de mort subite. Interrogée sur ce fait, la mère a déclaré avoir appuyé sa main sur la bouche du bébé, un nourrisson bruyant. "Je voulais qu'il soit calme un moment."

Face à la Cour, l'accusée a également avoué avoir simulé deux autres cambriolages dans son ancien appartement. But de l'opération: voler les cartes bancaires de sa belle-soeur. La prévenue les a utilisées pour retirer 1000 francs à deux reprises.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS