Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les "indignés" zurichois, qui campent sans permission depuis lundi dans un parc de la vieille ville, vont demander une autorisation pour une nouvelle journée de manifestation sur la Paradeplatz samedi. Ils ont invité les banquiers à les y rejoindre pour dialoguer.

L'association des banquiers zurichois avait fait le premier pas en invitant des représentants du mouvement à les rencontrer mercredi. Les manifestants ont toutefois décliné, expliquant que le côté consensuel et démocratique du mouvement ne permettait pas de désigner une délégation.

Une douzaine d'activistes ont toutefois participé à la rencontre en milieu de journée, tout comme des sympathisants du mouvement. En tout une cinquantaine de personnes ont répondu à l'invitation des banquiers. Divers aspects financiers ont été abordés.

Manifestation légale

En retour, les indignés ont invité les banquiers à participer à leur assemblée générale qui doit avoir lieu samedi à 13h00 sur la Paradeplatz. La nouvelle manifestation doit cette fois avoir lieu légalement. Les "indignés" ont annoncé qu'ils allaient demander une autorisation.

De nombreuses personnes n'ont pas participé au premier rassemblement, samedi dernier, car elles étaient retenues par une "peur diffuse", explique le mouvement dans un communiqué. Il espère que l'autorisation permettra de mobiliser encore davantage.

Les banquiers ont d'ores et déjà rejeté l'invitation. Lors d'un tel événement, le risque de débordements est grand, a expliqué à l'ats Hans-Peter Portmann, membre de la direction de l'association des banquiers zurichois.

Les "indignés" appellent une nouvelle fois à un ralliement pacifique. Samedi dernier, un millier de personnes s'étaient rassemblées devant les bâtiments des deux grandes banques suisses. Aucun incident n'avait été signalé.

ATS