Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Suisse de 53 ans qui voulait faire torturer à mort une femme et sa fille a été condamné vendredi à 7 ans de réclusion. Le récidiviste a été reconnu coupable de tentative d'instigation au meurtre, représentation de la violence et pornographie.

Le Tribunal de district de Winterthour (ZH), qui a siégé à huis clos, l'a par ailleurs condamné à verser 10'000 francs à la femme. Il devra aussi suivre une thérapie. Son avocat a déjà annoncé qu'il fera appel. Le procureur avait requis 17 ans de prison.

Le prévenu avait placé une annonce sur internet pour trouver un sadique acceptant de torturer à mort une femme et sa fille. L'accusé connaissait la femme. Un inspecteur de police a répondu en octobre 2010, ce qui a permis d'arrêter le suspect.

Trente-neuf réponses

Au total, 39 personnes ont pris contact et se sont déclarées prêtes à torturer la femme et sa fille. Un homme est venu de Berne à Winterthour dans l'intention de les emmener avec lui. La femme lui a fermé la porte au nez et la visite n'a pas eu de suite.

Les raisons qui ont poussé l'homme à agir n'ont pas été entièrement élucidées. Dans un premier temps, il avait dit à la police qu'il voulait se débarrasser de la femme car elle imposait un divorce difficile à un de ses amis. Il a par la suite retiré ces propos et a qualifié l'annonce de "plaisenterie".

Le prévenu avait déjà été condamné en 1988 à 15 ans de prison. Il avait été reconnu coupable d'avoir assassiné une archéologue de 27 ans sur une aire de repos à Schönbühl (BE).

ATS