Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien chef des placements de la Caisse de pension zurichoise BVK, Daniel Gloor, purgera six ans et trois mois de prison. Le Tribunal de district de Zurich l'a reconnu coupable de corruption multiple, gestion déloyale et blanchiment d'argent et violation du secret de fonction.

Le principal accusé dans l'affaire, âgé de 57 ans, avait perçu un total de 1,7 million de francs entre 2000 et 2010 de la part de mandataires. Ces derniers ont ainsi réussi à se maintenir sous contrat malgré leur mauvais rendement.

Daniel Gloor, qui était chef des placements au sein de la BKV, devra en outre rembourser un demi-million de francs au canton et lui verser la somme de la vente de sa résidence secondaire du Sud de la France. Il a déjà purgé 185 jours de détention préventive.

Dans son jugement, le tribunal est allé plus loin que ne l'exigeait le Ministère public. Ce dernier avait en effet réclamé une peine de six ans. La défense avait, elle, plaidé une peine limitée à deux ans et demi avec sursis partiel.

Quatre des mandataires accusés d'avoir soudoyé l'ex-chef des placements ont été condamnés. Deux d'entre eux purgeront une peine de deux ans et demi de prison dont un avec sursis. Deux autres sont sanctionnés de peines respectives de quatorze et quinze mois avec sursis. Les charges ont en outre été abandonnées contre le cinquième mandataire accusé en raison de la prescription des faits incriminés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS