Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville de Zurich veut permettre aux jeunes d'organiser facilement des fêtes dans des lieux publics. Elle a créé un "permis jeunesse" ("Jugendbewilligung") dans le but de mettre fin aux rassemblements improvisés et non autorisés. Une phase pilote débute en avril.

Ce "permis jeunesse" est la conséquence des conflits qui opposent régulièrement autorités et organisateurs de fêtes dans des lieux publics en plein air. Deux rassemblements non autorisés avaient dégénéré en septembre 2011. La police avait dû intervenir.

Les espaces pour les jeunes de 18 à 25 ans sont rares à Zurich et beaucoup ne peuvent pas se payer l'entrée dans un club commercial. Ils organisent alors des fêtes illégales. "Nous voulons autoriser ces fêtes en posant des conditions claires", a déclaré jeudi Daniel Leupi, chef du département de police de la ville.

Autorisation par téléphone

L'autorisation doit ainsi être demandée par téléphone au moins 8 jours avant la date prévue du rassemblement. Un responsable doit être désigné.

Ces fêtes ne doivent pas avoir un caractère commercial. Le nombre maximum de participants est fixé à 400. Le lieu doit aussi être adapté afin d'éviter de déranger des voisins ou de perturber le trafic des transports publics.

Une fois la fête terminée, le site doit être rendu tel qu'il était avant le rassemblement. L'autorisation est délivrée gratuitement. Les autorités se réservent le droit de mettre fin à ce projet si les expériences ne sont pas positives.

ATS