Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich, Genève et Luxembourg offrent les salaires nets les plus élevés au monde, selon la nouvelle étude UBS "Prix et salaires" publiée vendredi. Zurich figure en outre parmi les villes les plus chères, même si elle présente le plus fort pouvoir d'achat.

Avant déduction des impôts et des assurances sociales, Zurich et Genève occupent également les deux premières places, suivies de Copenhague. En bas de l'échelle arrivent Dehli et Bombay, où le salaire représente 6% de la rémunération zurichoise moyenne.

C'est sur les bords de la Limmat, ainsi qu'à Tokyo et Oslo, que le panier de marchandises de référence se paie le plus cher, selon l'enquête. Composé de 122 biens et services, il n'inclut cependant pas les loyers.

En comparaison mondiale, le salaire horaire net payé dans la plus grande ville de Suisse permet d'acheter le maximum de biens et de services. Pour acquérir un iPhone, les salariés doivent travailler 22 heures à Zurich, vingt fois plus à Manille, calcule UBS.

Nourriture plus chère

Se nourrir est plus coûteux à Genève qu'à Zurich. Ainsi le panier de produits qui coûte 327 euros (396 francs) par mois en moyenne revient à 552 euros dans la Cité de Calvin, contre 544 à Zurich. Les habitants de la capitale nippone déboursent le montant record (717 euros).

Les Européens de l'Ouest bénéficient des horaires de travail les plus légers, totalisant 1757 heures en moyenne annuelle, contre 2154 heures en Asie. Rome enregistre le volume annuel le plus important (1899 heures), juste devant Genève (1893) et Zurich (1887). Paris et Lyon ferment la marche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS