Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich Insurance accélère la cadence en matière de réduction des coûts. L'assureur va délocaliser 300 postes suisses dans des centres de services situés à l'étranger. Près de 360 emplois du secteur "Global Corporate" seront par ailleurs biffés à travers le monde.

Les postes touchés par une délocalisation concernent la division "Group Operations and Technology", active dans l'administration et l'informatique, a indiqué jeudi à l'ats le groupe zurichois, revenant sur un article paru dans le Tages-Anzeiger. Ce déplacement dans des centres de services partagés situés hors des frontières devrait se concrétiser d'ici 2018.

Pour ce qui est de la suppression d'effectifs dans le secteur des grands comptes (Global Corporate), elle est prévue avant la fin 2017. Zurich Insurance n'a pas souhaité préciser combien de postes étaient sur la sellette en Suisse.

Contrairement à d'autres, ces deux mesures de réduction des coûts n'avaient pas encore trouvé un écho dans les médias. Elles constituent une réaction à la détérioration de la rentabilité dans les affaires d'assurance dommages, a précisé l'entreprise.

Le directeur jette l'éponge

Pour mémoire, le groupe a annoncé vouloir économiser près d'un milliard de francs par an d'ici 2018. Ses filiales allemande et britannique verront notamment leurs effectifs respectifs maigrir de 500 et 440 postes d'ici 2018 et 2017. D'autres pays (dont la Suisse, le Royaume-Uni, l'Irlande et les Etats-Unis) subiront en outre une réduction de leurs départements assurance dommages d'ici la fin de l'année en cours, à hauteur d'environ 200 postes au total.

Zurich Insurance avait annoncé en mars 2014 vouloir supprimer des centaines d'emplois dans le monde d'ici la fin 2015 afin de réduire les coûts et simplifier la structure. En mai dernier, l'entreprise a indiqué vouloir accentuer ses efforts d'économies.

Après avoir présenté à plusieurs reprises des résultats inférieurs aux objectifs fixés, le directeur général de la société, Martin Senn, a informé le 1er décembre qu'il quitterait ses fonctions à la fin de l'année. C'est le président du conseil d'administration Tom de Swaan qui a été chargé d'assurer l'interim.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS