Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'assureur zurichois, ici son directeur général, l'Italien Mario Greco, reste sous pression (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Sous pression en raison des dommages liés aux ouragans Harvey, Irma et Maria ainsi que les tremblements de terre au Mexique, Zurich Insurance prévoit de nouvelles mesures d'économies. L'assureur zurichois vise en particulier une réduction des charges de souscription.

Dans un communiqué diffusé jeudi, Zurich Insurance (Zurich) rappelle que les indemnités liées aux ouragans Harvey, Irma et Maria qui ont balayé entre août et septembre les Etats-Unis et les Caraïbes, sont attendues à près de 700 millions de dollars (692 millions de francs). Après impôts, cette somme devrait avoisiner les 620 millions.

A ce montant viendront encore s'ajouter les dédommagements consécutifs aux autres catastrophes naturelles intervenues au 3e trimestre. Zurich mentionne notamment les tremblements de terre au Mexique, ainsi que des tempêtes dans la région Asie-Pacifique ainsi que dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

L'assureur des bords de la Limmat, qui pour la première fois ne livre pas de résultats détaillés pour le 3e trimestre, ajoute s'être concentré sur l'amélioration de sa performance au niveau technique et de son efficience. Le groupe a par ailleurs confirmé son objectif de coûts de restructuration inférieurs à 500 millions de dollars cette année.

Organisation allégée

La compagnie ambitionne des économies de 1,5 milliard de dollars d'ici 2019 en partant du niveau de 2015. A fin juin 2017, Zurich a économisé 550 millions, après avoir déjà réduit ses frais de 300 millions en 2016.

A fin août, l'assureur avait confirmé sa volonté d'alléger l'organisation de son siège principal à Zurich, prévoyant des suppressions d'emplois dans les secteurs du contrôle de gestion et des finances. Le groupe avait cependant précisé ne prévoir aucune coupe sombre.

Selon le site alémanique Finews, Zurich envisageait la suppression de quelque 200 postes. Le premier assureur helvétique avait fait part en février 2016 de son intention de supprimer ou délocaliser 8000 postes sur les 55'000 que comptait le groupe au niveau mondial.

Début août, le directeur général Mario Greco avait indiqué avoir renoncé à cet objectif fixé peu avant son entrée en fonctions. Il avait simplement déclaré examiner des réductions de coûts à tous les niveaux, mais sans chiffres précis de suppression d'emplois.

Primes en baisse

Parmi les chiffres dévoilés jeudi, Zurich Insurance mentionne un repli après neuf mois de ses primes brutes dans l'assurance dommages de 2% en un an à 25,3 milliards de dollars. Exprimées en devises locales, elles ont en revanche progressé de 1%.

Les primes encaissées dans l'assurance vie ont stagné à 3,5 milliards de dollars, tandis que celles de Farmers Exchange ont à peine pris 1% à 15,2 milliards. Pour rappel, Zurich a vu son bénéfice attribuable aux actionnaires fléchir de 7% au premier semestre à 1,5 milliard de dollars, conséquence de changements de calcul des réserves de couverture en Grande-Bretagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS