Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le résultat opérationnel de Zurich Suisse s'est renfloué de près de 13%, à 191 millions de francs (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

La réorganisation du groupe d'assurance Zurich Suisse a eu des répercussions sur son personnel. En relation avec le regroupement des assurances-vie et dommages en Suisse au début du mois de mai, 77 postes ont été supprimés.

La majeure partie des postes supprimés ont pu l'être au travers de fluctuations naturelles, a expliqué vendredi le chef de la société, Joachim Masur, devant les médias réunis à Zurich. L'assureur a procédé à 25 licenciements. La réorganisation a permis d'éliminer des doublons dans les structures.

De nouvelles réductions de personnel ne sont pas prévues, a affirmé M. Masur: "Nous continuons de travailler à l'amélioration de l'efficacité des opérations courantes". Zurich Suisse compte près de 2500 employés au total, auxquels s'ajoutent encore 1355 emplois à plein temps dans des agences générales.

Activités d'assurance plus profitables

Au premier semestre, Zurich Suisse a gagné plus au niveau opérationnel, malgré une baisse des primes. Dans l'assurance dommages, les primes et accessoires de primes ont diminué de 2,6%, à 1,6 milliard de francs. Le recul est principalement dû à l'abandon d'un domaine d'activité, relève Joachim Masur.

Le résultat opérationnel (Business operating profit ou BOP) a par contre crû de près de 13%, à 191 millions de francs. "C'est très réjouissant", s'est félicité Joachim Masur.

Indicateur de la rentabilité des assureurs jugé positif lorsqu'il est inférieur à 100%, le ratio combiné (rapport entre les primes encaissées et les charges) s'est amélioré, passant de 91,5% à 90%.

Plusieurs facteurs expliquent cette évolution positive. Zurich Suisse a augmenté les primes dans l'assurance d'indemnités journalières, où les charges avaient augmenté ces dernières années en raison des maladies psychosomatiques. Cette mesure a agi favorablement.

En outre, les dégâts dus aux intempéries ont été moins importants au premier semestre en Suisse. "Nous avons certes connu quelques petites tempêtes avec des dommages causés par la grêle, mais pas sur un large front", a détaillé Joachim Masur.

Affaires vie individuelle réduites

Dans le domaine de l'assurance-vie, les primes, accessoires de primes et dépôts à caractère de placement ont fondu de 12%, à 837 millions de francs. La réduction est avant tout liée à un recul significatif dans les affaires réalisées dans le domaine des primes uniques. Les taux bas et la situation sur le marché des capitaux ont généré moins de rendement.

En outre, les conclusions de contrats ont été plus importantes dans les activités d'assurance-vie collective l'an dernier au premier semestre, alors qu'elles sont cette année attendue plus importante au second, a comparé Joachim Masur.

Les améliorations des marges d'investissement, de risques et de coûts ont permis à Zurich d'afficher un BOP de 12,5% dans le secteur des assurances-vie, à 115 millions de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS