Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Presque deux ans après avoir accroché l'AC Milan en Ligue des champions, le FC Zurich a fait match nul 1-1 contre la Lazio Rome en Europa League. Ses chances de qualification demeurent intactes.
La première mi-temps a livré un enseignement que les amateurs de beau jeu apprécieront: non, le FCZ n'a pas totalement perdu son football. A la dérive en championnat (8e avec 3 victoires en 11 matches), les hommes d'Urs Fischer ont été séduisants et impressionnants de sérénité face, faut-il le rappeler, à l'actuel 4e de la Serie A.
Se reposant sur une paire médiane Aegerter-Margairaz sérieuse et appliquée, Zurich a également bénéficié de la générosité à gauche de Magnin, que Rodriguez n'a pas encore définitivement poussé dans les oubliettes, ainsi que de la maîtrise technique de Chikhaoui. Le Tunisien a étrangement retrouvé ses jambes, dès les projecteurs de l'Europe allumés.
La première banderille a toutefois été plantée par la Lazio à la 22e, sur un corner de l'excellent Hernanes repris un peu chanceusement par Sculli. Mais le FCZ a immédiatement répliqué, au terme d'une splendide combinaison Chikhaoui-Margairaz-Alphonse-Nikci que ce dernier concrétisait d'une magnifique frappe (23e).
Les Zurichois sont même passés près du 2-1 sur une tête de l'ancien Young Boys Lulic qui a failli trompé son propre gardien (34e) et sur un coup franc de Magnin admirablement repoussé par Marchetti (35e), le portier de l'Italie au dernier Mondial.
Jusque-là plutôt complaisante, la Lazio a haussé le ton au retour des vestiaires et a largement dominé les débats en passant à trois attaquants. Mais elle s'est sans cesse heurtée à Andrea Guatelli. Le portier italien de Zurich, précieux dans ses sorties sur les nombreux corners romains, a notamment mis son véto sur une volée de Cissé (70e) et des têtes de Rocchi (72e) et Kozak (89e).
La situation de ce groupe est claire. Le Sporting, tombeur 2-0 de Vaslui, est pratiquement qualifié avec 9 points, soit 7 de mieux que ses trois concurrents. Le FCZ se rendra à l'Olimpico de Rome le 3 novembre.

ATS