Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tranquillo et Johan, deux «Titans» devenus grands

(swissinfo.ch)

Sélectionnés de dernière minute, Johan Vonlanthen et Tranquillo Barnetta vivent un rêve éveillé au Portugal.

Titulaires indiscutables chez les «Titans», soit l’équipe de Suisse des moins de 21 ans, ils ont profité d’un incroyable concours de circonstances pour rejoindre le Portugal et la sélection de Köbi Kuhn.

«Le malheur des uns fait le bonheur des autres», dit le dicton populaire. Pour Johan Vonlanthen et Tranquillo Barnetta, il se vérifie sur les bords de l’Atlantique.

Assis l’un à côté de l’autre dans un des luxueux salons de l’hôtel Marriott Praia d’El Rey, les deux compères répondent aux sollicitations de la presse. Ils savourent, simplement, leur bonheur de faire partie d’une aventure extraordinaire. Mais ils ne sont pas dupes.

Il savent pertinemment que sans les blessures successives de Marco Streller, Léonard Thurre et Johann Lonfat; sans le renoncement curieux de Davide Chiumiento désireux de préserver ses chances de jouer un jour avec l’Italie; et sans un très bon Eurofoot avec l’équipe de Suisse des moins de 21 ans (les «Titans»); ils n’auraient jamais fait le voyage du Portugal.

Reste que l’effet conjugué de ces divers événements a bel et bien obligé l’entraîneur national Köbi Kuhn à repenser sa stratégie au dernier moment. Et que, dès lors, Johan et Tranquillo entraient dans ses plans au Portugal.

Dimanche, lors de la première partie disputée par la Suisse contre la Croatie, les deux jeunes «jokers» sont restés sur le banc des remplaçants.

Peut-être seront-ils appelés à jouer, quelques minutes, face à l’Angleterre ou à la France. Qu’importe de toute façon, car même sans jouer, ils vivent cette aventure à 100%.

Pas de problèmes d’intégration

«Nous n’avons pas de véritable objectif, assurent-ils d’ailleurs de concert. Nous sommes à disposition de l’entraîneur et s’il décide de faire appel à nous, nous serons prêts.»

Car depuis leur arrivée dans le groupe, Johan et Tranquillo ont eu le temps de prendre leurs repères.

Les «Titans» sont déjà devenus grands et trottinent à l’aise aux côtés de leurs illustres camarades de jeu durant les séances d’entraînement dispensées par le duo d’entraîneurs Köbi Kuhn-Michel Pont.

«Mis à part la pression médiatique, l’atmosphère qui règne au sein de l’équipe de Suisse ne diffère pas énormément de celle que nous connaissons avec l’équipe de Suisse des moins de 21 ans», analyse Tranquillo Barnetta.

«De toute façon, c’est à nous de faire le premier pas et de montrer que nous voulons nous intégrer dans cette équipe. Les autres joueurs sont très corrects, ils nous ont ouvert la porte», surenchérit Johan Vonlanthen.

D’un Vonlanthen à l’autre

A dix-huit ans et quatre mois, Johan Vonlanthen est un des benjamins du tournoi portugais (en fait, seul le 3ème gardien russe - Igor Akinfeev - est plus jeune que lui).

Mais son nouveau statut ne l’impressionne pas. Coéquipier de Johann Vogel au sein du club hollandais du PSV Eindhoven, il possède déjà une bonne dose d’expérience au niveau international.

Son style n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui de son illustre prédécesseur, Roger Vonlanthen. Comme son homonyme - meneur de jeu de l’équipe de Suisse lors de la Coupe du monde de 1954 - Johan est rapide et ses passes sont souvent décisives.

Après avoir défrayé la chronique en novembre dernier en affirmant de manière péremptoire vouloir porter un jour le maillot de la Colombie, le Bernois d’adoption s’est ravisé.

«J’ai bien réfléchi depuis, et si je n’étais pas sûr de mon choix je ne serais pas au Portugal en ce moment», conclut celui qui a fêté sa première sélection lors du match amical de la Suisse contre le Lichtenstein à Zurich.

Pas trop de pression

Tranquillo Barnetta, lui, n’a jamais revendiqué ses origines italiennes. Et préfère de loin la langue de Goethe à celle de Dante.

Champion d’Europe avec l’équipe de Suisse des moins de 17 ans il y a deux ans, l’ancien joueur de Saint-Gall ira d’ailleurs exercer ses talents dans le championnat allemand la saison prochaine.

Sous contrat avec le Bayer Leverkusen, il devrait pourtant porter le maillot du club de Hanovre 96 durant un an. Une apparition, même furtive, durant cet Eurofoot au Portugal ferait donc bien sur sa carte de visite.

«Attention à ne pas leur mettre trop de pression sur les épaules», prévient cependant l’attaquant de l’équipe de Suisse Alexandre Frei.

Avant de conclure: «ce sont de très jeunes talents mais ce n’est sûrement pas à eux d’entrer en cours de match pour faire la différence».

swissinfo, Mathias Froidevaux et Doris Lucini à Praia d’El Rey

Faits

Johan Vonlanthen et Tranquillo Barnetta sont respectivement âgés de 18 et 19 ans.
Membres de la sélection suisse des moins de 21 ans, ils ont été appelés au dernier moment par l’entraîneur national Köbi Kuhn.
Tous deux sont binationaux: Johan Vonlanthen est Suisse et Colombien alors que Tranquillo Barnetta est Suisse et Italien.

Fin de l'infobox

En bref

- Avant d’être convoqués pour le Portugal, Vonlanthen et Barnetta ont disputé l’Euro des moins de 21 ans avec la Suisse en Allemagne.

- Köbi Kuhn a fait appel à eux suite aux blessures de Marco Streller, Léonard Thurre et Johann Lonfat.

- L’an dernier, Johan Vonlanthen avait suscité la polémique en disant vouloir jouer pour la Colombie.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.